Le café

Déshydration due à la consommation de café ? Un autre mythe !

Nonmais il s’en dis-tu des affaires sur le café ! Nous nous battons depuis des années à défaire le fameux mythe prétendant que le café doit être conservé au frigo ou au congélo (oui oui, vous avez bien compris, c’est un mythe ça aussi), c’est vous dire ! En voici un autre dont nous nous portons volontaires à défaire !

Les effets du café 

Une méta-analyse (démarche statistique combinant diverses recherches & résultats d’études indépendantes portées sur une hypothèse X) récente, réunissant quelques 16 études, a évalué la diurèse (sécrétions urinaires) induite par la caféine chez l’adulte au repos et au cours d’activités sportives. La dose moyenne de caféine ingérée est de 300 mg (2 petits cafés filtre ou encore 6 espressos courts). 

11024202_10152725152193657_5745938003579298914_n.jpg

On y démontre que l’ingestion de caféine augmente le volume moyen d’urine de 109 ml soit 16,0 % par rapport au groupe non exposé, mais l’effet est très variable en fonction des études. L’exercice réduit cette perte de plus de 80 % et les femmes sont nettement moins sensibles aux effets diurétiques de la caféine que les hommes. Les auteurs en concluent que la caféine n’a qu’un effet mineur sur la diurèse et qu’il est supprimé par l’exercice. Par conséquent, les inquiétudes liées à une perte de liquide non souhaitée après l’ingestion de caféine ne sont pas fondées, surtout au cours de l’activité sportive. Par ailleurs, le mythe entourant cette rumeur à l’effet de quoi la caféine augmenterait la capacité sportive est vrai !

La caféine est une des substances ergogènes (utilisées pour augmenter et soutenir la capacité musculaire lors d’épreuves ou d’activités d’endurance) les plus utilisées. En effet, l’ingestion de caféine a fait preuve de ses effets positifs sur la performance dans les sports d’endurance de toute nature car elle augmente le délai avant la sensation de fatigue ou d’épuisement.
La caféine est également efficace dans les sports d’équipe car elle augmente la capacité de concentration. Par contre, lors d’un exercice physique bref et intense, tel le sprint, ses effets sont plus variables et difficiles à évaluer.
Les effets de la caféine dépendent de la dose ingérée mais demeurent identiques pour les deux sexes.

Par contre, nous sommes navrés de vous apprendre que l’alcool, quant à elle déshydrate et qu’il ne s’agit pas d’un mythe… Heureusement, le café remet vite sur pied ceux et celles qui en ont abusé. Vivement le café, ce fidèle allié !

Source :

-   Institut de recherches nutraceutiques et des aliments fonctionnels, 2014.

-   Daignault Gélinas M., Lavallée Côté L., Manuel de nutrition clinique en ligne, Ordre professionnel des diététistes du Qc, 2003-2007.

Par Valérie Verhoef