Le café par région, Field Trip

J HILL FARM, Salvador

En route vers la dernière étape du voyage, destination Santa Ana au Salvador, ville ou se retrouve l’usine Las Tres Puertas de J.Hill farm. Les attentes sont élevées, la réputation de l’endroit pour les microlots, naturels, semi-naturels est internationale. Après avoir passé la douane Salvadorienne, qui en soit, est une expérience relativement intense, nous nous dirigeons vers la campagne de Santa Ana. Aux abords de l’autoroute, plusieurs plantations de café, soumise à la poussière, après SHG, on rencontre les SHWG; Strickly Highway Grown; Bon ok, la blague est de mauvais gout; surtout sachant que le Salvador vient de vivre ses pires années au niveau productivité; la rouille du café a fait des ravages, des plantations entières de bourbon ont été décimées. La charge financière pour les fermiers est considérable, la seule solution efficace, on rase les plantations et on recommence à 0 avec des génétiques résistantes à la rouille du café. Le manque à gagner est considérable même pour des organisations de l’envergure de J. Hill. J’imagine le désastre pour les petits propriétaires…

plantation café salvador
plantation de café salvador ferme

Toutefois, l’avenir laisse présager des jours meilleurs. Les producteurs, devant ce fléau, ont trouvé des solutions, plusieurs variétés résistantes à la rouille sont replantées et la production devrait augmenter dans les prochaines années. La résilience des locaux devant ces problèmes est incroyable, ça remet en perspective nos problèmes de gringos nord-américains…

Les producteurs de la région ont aussi saisie l’importance de produire des cafés à valeur ajouté. Des microlots aux différents traitements (naturel, honey, etc.) fournissent des profils aromatiques explosifs et racés. L’opération de Las Tres Puertas est basée justement sur cette tendance, et ce groupe accompagne les producteurs de l’endroit à développer une qualité élevée de café pour laquelle on met l’emphase sur la provenance et la traçabilité différentes plantations. Leurs installations permettent le traitement de ces petites quantités de café spécial de grande qualité et croyez-moi, le résultat en tasse donne des chefs d’œuvres aromatiques! Tellement de bons de cafés que la production de cette année est déjà vendue en entier, mais soyez-en certain, nous ferons tous ce possible pour obtenir de ces cafés l’année prochaine.

En terminant je tiens à remercier Mario Mendoza, directeur général à Las tres Puertas qui a répondue avec générosité à toutes nos questions et qui se donne pour objectif de rebâtir la production salvadorienne dans un optique de microlots et de spécialités qui en bout de ligne, permettent aux producteurs de recevoir un peu plus pour leurs cafés de grande qualité.

http://www.jhillcoffee.com

Olivier Bertrand Fontaine, Directeur des opérations