Field Trip, Le café par région, Le café, Chez FARO

Field Trip au Costa Rica avec André Robitaille, suite et fin

Comme vous le savez surement déjà, nous sommes allés faire une visite rapide (mais intense !) dans une plantation de café au Costa Rica à la fin du mois de Décembre. En effet, nous nous sommes rendus à la ferme « Coope Tarrazu » afin de goûter et acheter le café que nous utilisons pour produire le café de l’émission Entrée Principale. Accompagné d’André Robitaille et son fidèle cameraman, nous avons passé deux jours sur la plantation dans le but de faire découvrir à André et tous les téléspectateurs le processus complexe que suit le café jusqu’à notre tasse.

Ainsi, vous avez déjà pu lire sur notre site un premier blogue portant sur la plantation et sur le paysage incroyable qui l’entoure, et un autre portant plus spécifiquement sur la cueillette du fruit et de son dépulpage.

Finalement, on se retrouve une dernière fois pour parler cette fois-ci du processus de dégustation du café une fois qu’il a été torréfié, et puis également pour évoquer les personnes qui dirigent la plantation avec passion, dans le respect des hommes et de la nature.

 

Comment goûter le café: le "cupping"

Cette vidéo nous montre un aperçu du processus très précis que doivent suivre les goûteurs afin de tirer un maximum d’arôme du café qu'ils sont en train de tester. Ici, on parle de normes qui sont même établis par une organisation quasi-mondiale, la Specialty Coffee Association of America. Pour les plus curieux d'entre vous, vous pouvez-même suivre la vidéo et les directives de la SCAA pour reproduire le processus à la maison ! 


La Finca Las Lajas, une affaire de famille

La vidéo plus bas quant à elle constitue la rencontre avec les propriétaires de la Finca Las Lajas, Francesca et Oscar. On peut sentir ici toute la passion qui habite ces producteurs de café, de VOTRE café, le respect qu'ils ont pour leur produit mais également pour la nature qui leur offre. On perçoit également leurs craintes, la pression des changements climatiques et des cours boursiers, mais aussi le manque de relève qui commence à se faire sentir au Costa Rica.

Et puis on peut même constater leur émoi, à la toute fin, lorsqu'André leur annonce que leur café contribue à supporter le Centre Philou.

Une belle histoire qui se conclut ici !